27 octobre 2014

Le système d’eau de la Cité de David, Jérusalem (Le système de Warren)


Le village de Silwan vu de la Cité de David,
Photo de Joseph Lê Minh Thông, 09/2007

Email: josleminhthong@gmail.com
Le 27 Octobre 2014.

Contenu

I. Introduction
II. Les plans du système d’eau
   1) Le plan horizontal
   2) Les plans verticaux
      a) L’ancienne théorie
      b) La nouvelle théorie
III. La découverte du système d’eau de la Cité de David
   1) Le Capitaine Charles Warren (1867)
   2) M. B. Parker et le père L.-H. Vincent, O.P. (1909–1911)
   3) Kathleen Kenyon (des années 1960)
   4) Yigal Shiloh et Dan Gill (1978–1985)
   5) Ronny Reich et Eli Shukron (depuis 1995)
   6) La réalisation des tunnels près de la source de Gihôn
III. Les photos et explications des sites
   1) L’entrée du tunnel secret
   2) La partie diagonale du tunnel
   3) La partie horizontale du tunnel
   4) Le puits de Warren
   5) La grotte du nord et la grotte du sud
   6) L’entrée de la tour de la piscine (Pool Tower)
   7) La piscine taillée dans la pierre (Rock-Cut pool)
   8) La tour de la piscine
IV. Les objets autour de la source de Gihôn
   1) L’inscription sur le bol
   2) Les céramiques de la fin du premier Temple
   3) Le sceau du roi
   4) La bulle de Bethléem trouvée près de Gihôn
V. Conclusion
Bibliographie


I. Introduction

Nous avons présenté la source de Gihôn et une vue globale du système d’eau de la Cité de David dans l’article “Le système d’eau lié à la source de Gihôn et à la piscine de Siloé.” Dans cet article nous exposons plus en détail le système d’eau autour de la source de Gihôn: le tunnel diagonal, le tunnel horizontal, le puits de Warren, les grottes, la piscine taillée dans la pierre (Rock-Cut pool), la tour de la source de Gihôn, la tour de la piscine, les tunnels liés au tunnel VIII (le tunnel d’Ézéchias) et certains objets trouvés au cours d’excavations.

II. Les plans du système d’eau

Le système d’eau est présenté sur deux plans: (1) le plan horizontal permet une vue d’en haut du système. (2) Les plans avec une coupe verticale proposent deux théories: l’ancienne théorie et la nouvelle théorie.

   1) Le plan horizontal

Nous avons déjà présenté un autre plan du système d’eau autour de la source de Gihôn dans l’article précédent, le plan ci-dessous est plus détaillé. Nous nous appuyons sur l’article de Ronny REICH et Eli SHUKRON, “Light at the End of the Tunnel” BAR 25-1 (1999) p. 22-33 et p. 72, pour présenter les plans et les différentes interprétations de ce système. (BAR: Biblical Archaeology Review). Sur le plan horizontal du système d’eau de Warren ci-dessous, le nord est orienté à droite du schéma.

http://israelpalestineguide.wordpress.com/2011/10/15/goodbye-hezekiahs-tunnel-reich-shukrons-surprising-new-take-on-its-construction-and-dating/. Voir l’article de Ronny REICH et Eli SHUKRON, “Light at the End of the Tunnel” BAR 25-1 (1999) p. 31.

Légende:

La flèche en bleu marine: →: Le chemin qui conduit à l’eau de la piscine (Way to the water)
La couleur rouge brique: Les vestiges de l’âge du bronze moyen II (18e–17e siècle av. J.-C.). (Excavated remains of Middle Bronze Age II, 18th to 17th century B.C.E.)
La couleur rose: Les vestiges reconstitués de l’âge du bronze moyen II (reconstructed remains of Middle Bronze Age II)
La couleur jaune foncé: L’âge du fer II (Iron Age II), (1000–586 av. J.-C.)
Les traits en couleur verte ‒‒‒: Les Zones de fouilles (Excavation squares)
La couleur bleue: L’eau (water)

Les explications selon l’ordre alphabétique anglais:

- Canannite-Jebusite city wall: La muraille cananéenne-jébuséenne
- Cave extension of tunnel: L’extension de la grotte du tunnel
- Channel II: Le canal II
- Curved, horizontal tunnel: Le tunnel horizontal coudé
- Deepest part of pool (“Round Chamber”). La partie la plus profonde de la piscine (La salle ronde)
- Entrance to system: L’entrée du système
- Excavated remains: Les vestiges
- Gihon Spring: La source de Gihôn
- Hezekiah’s tunnel: Le tunnel d’Ézéchias
- Israelite city wall: La muraille de la ville des Israélites
- Modern springhouse: La maison moderne de la source
- Pool (“Rock-Cut Pool”): La piscine (la piscine taillée dans la pierre)
- Pool Tower: La tour de la piscine
- Spring Tower: La tour de la source
- Steep, stepped tunnel: Le tunnel pentu avec escalier
- Steps to spring: les marches qui conduisent à la source
- Tunnel III: Le tunnel III
- “Tunnel IV”: “Le tunnel IV”
- “Tunnel VI”: “Le tunnel VI”
- Warren’s Shaft: Le puits de Warren

Le texte en bas à droite du plan ci-dessus:
“Ce nouveau plan du système d’eau de Jérusalem montre clairement que le puits de Warren n’était pas le point final du système d’eau du Bronze Moyen. Au lieu de cela, le long bras du tunnel horizontal passe clairement au-dessus de l’entrée du puits de Warren (qui était de 2,74 m au-dessous du tunnel à ce niveau). Ce tunnel traverse une grotte et prend un virage serré vers la piscine fortifiée, où l’eau de la source du Gihôn est recueillie.”
(“This newly drawn plan of Jerusalem’s waterworks makes it clear that Warren’s Shaft was not the endpoint of the Middle Bronze water system. Instead, the long arm of the horizontal tunnel clearly bypasses the shaft entrance (which was 5 feet below the tunnel at this point), continues through a cave and makes a sharp turn toward the fortified pool, where water from the Gihon Spring collected”).

Cette considération conduit à modifier les explications anciennes de l’usage du puits de Warren. Les deux plans verticaux du système d’eau ci-dessous mettent en évidence l’ancienne théorie et la nouvelle théorie.

   2) Les plans verticaux

La coupe verticale des deux plans ci-dessous montre l’évolution des théories sur l’usage du puits de Warren.
 
      a) L’ancienne théorie

Schéma pris dans l’article de Ronny REICH et Eli SHUKRON, “Light at the End of the Tunnel” BAR 25-1 (1999) 26.

      b) La nouvelle théorie

 Ronny REICH et Eli SHUKRON, “Light at the End of the Tunnel” BAR 25-1 (1999) 26.

Voici les explications de ces deux théories selon l’ordre alphabétique anglais:

- Bedrock: La roche-mère
- Blocked cave: La grotte bloquée
- Canannite-Jebusite city wall: La muraille cananéenne-jébuséenne
- Cave extension of tunnel: L’extension de la grotte du tunnel
- Channel II: Le canal II
- Curved, horizontal tunnel: Le tunnel horizontal coudé
- Dead-end shaft: Le puits condamné
- Entrance: L’entrée
- Gihon Spring: La source de Gihôn
- Ground surface: La surface du sol
- Hard dolomite: La dolomite dure
- Hezekiah’s tunnel: Le tunnel d’Ézéchias
- Israelite city wall: La muraille de la ville des Israélites
- Later tower: La tour récente
- Lower tunnel: Le tunnel plus profond
- Pool Tower: La tour de la piscine
- Pool: La piscine
- Sinkhole termination: La fin de Sinkhole (la doline)
- Soft limestone: Le calcaire tendre
- Spring Tower: La tour de la source
- Springhouse: La maison de la source
- Stepped tunnel: Le tunnel avec escalier
- The New Theory: La nouvelle théorie
- The Old Theory: L’ancienne théorie
- Tunnel III (to pool) : Le tunnel III (à la piscine)
- Warren’s Shaft: Le puits de Warren
- Way to the water: Le chemin qui conduit à l’eau (de la piscine)

Les plans horizontal et vertical nous aident à comprendre le système d’eau de Warren et la nouvelle théorie de l’usage de ce système. Nous présenterons la nouveauté de cette nouvelle théorie dans la partie de l’histoire de la découverte du système d’eau près de la source de Gihôn. Ce système d’eau est découvert en 1867. Les fouilles autour de la source de Gihôn ont été réalisées en plusieurs étapes jusqu’à aujourd’hui. La découverte des vestiges et des objets trouvés dans les fouilles permet de formuler une nouvelle théorie de l’usage du puits de Warren.

III. La découverte du système d’eau de la Cité de David

L’histoire de la découverte du système d’eau et les fouilles ultérieures ont été réalisées en cinq étapes par: (1) Le Capitaine Charles Warren (1867), (2) Montaigne B. Parker et Fr. Louis-Hugues Vincent, O.P., (1909–1911), (3) Kathleen Kenyon (dans les années 1960), (4) Yigal Shiloh et Dan Gill (1978–1985), (5) Ronny Reich et Eli Shukron (depuis 1995).

   1) Le Capitaine Charles Warren (1867)

Le 24 Octobre 1867, le Capitaine Charles Warren et son assistant le Sergent Birtles sont entrés dans le tunnel horizontal à partir de la source de Gihôn. Charles Warren s’est trouvé au fond d’un puits vertical, il a grimpé pour monter jusqu’à l’ouverture de ce puits et il a découvert un tunnel taillé dans la pierre rempli de débris. C’est ainsi que le puits est appelé par son nom: “Le puits de Warren” (the Warren’s Shaft), et l’ensemble du système d’eau (les tunnels, le puits et la piscine) est dénommé “le système d’eau du puits de Warren” (the Water System Warren’s Shaft) ou “le système du puits de Warren” (the Warren’s Shaft System).

   2) M. B. Parker et le père L.-H. Vincent, O.P. (1909–1911)

Plus de 40 ans après la découverte de Charles Warren en 1867, le Capitaine Montaigne B. Parker a exploité le puits de Warren entre les années 1909 et 1911, en espérant trouver le trésor du Temple de Salomon qui pourrait avoir été caché quelque part avant la chute du royaume de Judas en 587 av. J.-C. Montaigne B. Parker a demandé au père dominicain Louis-Hugues Vincent de l’École Biblique et Archéologique Française de Jérusalem de travailler avec lui et d’enregistrer les résultats. Le père Vincent a mené un travail archéologique sérieux sur le système d’eau de Warren. Il a enregistré minutieusement les découvertes qui sont encore très utiles et valables aujourd’hui. (Voir Louis-Hugues VINCENT, “Chronique: Les récentes fouilles d’Ophel”, Revue biblique 20 (1911) 566-591; Revue biblique 21 (1912) 86-111; 424-453; 544-574). B. Parker et le père Vincent ont découvert une série de courts tunnels autour de la source de Gihôn. Le père Vincent les a dénommés: les tunnels III, IV, V, VI, VII, VIII (voir le plan ci-dessous).

B. Parker n’a pas trouvé le trésor de Salomon mais son entreprise a contribué à mettre au jour le système d’eau lié à la source de Gihôn. Le père Vincent a aussi dénommé les canaux I et II (voir les plans du système d’eau). Il y a une différence dans l’usage des termes “canal” et “tunnel”. Le canal II comprend une partie à ciel ouvert puis il est fermé par des pierres, tandis que le tunnel est entièrement creusé dans la pierre. Le père Vincent a nommé la partie la plus profonde de la piscine: “la salle ronde” (Round Chamber), pourtant cette piscine n’est pas une salle parce qu’elle n’a pas de plafond. Les archéologues aujourd’hui l’appellent simplement “la partie la plus profonde de la piscine” (the deepest part of the pool).

Voici le plan du système d’eau autour de la source de Gihôn présenté par le père Louis-Hugues VINCENT dans “Chronique: Les récentes fouilles d’Ophel”, Revue biblique 20 (1911), “Planche 1” après la page 590.

“Planche 1” dans l’article de Louis-Hugues VINCENT, “Chronique: Les récentes fouilles d’Ophel”, Revue biblique 20 (1911), 86-111.

Ce plan indique le canal II et les tunnels III, IV, V, VI, VII, VIII. Une coupe longitudinale et les coupes de certains endroits permettent une vue verticale du système. 

   3) Kathleen Kenyon (des années 1960)

Dans les années 1960, l’archéologue anglaise Kathleen Kenyon a effectué des fouilles sur la pente de la colline près de la source de Gihôn. Elle a découvert des vestiges de deux murailles de la ville. Le premier vestige de l’ancienne muraille se trouve sur la pente de la colline à l’est de la Cité de David, daté de l’époque de l’âge du fer II (1.000–586 av. J.-C.). Cette muraille est donc construite par les Israélites. Le deuxième vestige de la muraille se trouve plus bas que le premier, daté de l’âge du Bronze Moyen II (18e–17e siècle av. J.-C.), cette muraille est donc construite par les Cananéens. Voir “la muraille de la ville des Israélites” (Israelite city wall) et “la muraille cananéenne-jébuséenne” (Canannite-Jebusite city wall) sur les plans ci-dessus. La découverte de Kathleen Kenyon confirme que le tunnel du système d’eau existait à l’intérieur de la muraille de la ville.

   4) Yigal Shiloh et Dan Gill (1978–1985)

Durant les années 1978–1985, Yigal Shiloh, l’archéologue israélien, a mené des fouilles sur la pente à l’est de la Cité de David. Il a nettoyé des débris du système d’eau de Warren, puis ce système d’eau a été ouvert au public. En s’appuyant sur les données géologiques du géologue israélien Dan Gill, Yigal Shiloh a pensé que le tunnel diagonal et le tunnel horizontal du système d’eau ont été creusés en suivant une fissure naturelle qui a donné la forme finale à ces deux tunnels. L’équipe de creusage n’a fait que suivre et élargir cette fissure.

En comparant avec les autres systèmes d’eau à Hazor et à Megiddo, Yigal Shiloh a daté le système d’eau de Warren à l’âge du fer II (1.000–586 av. J.-C.). Aujourd’hui ces deux considérations de Yigal Shiloh sont réfutées par l’archéologue Ronny Reich.

D’abord, le système d’eau de Warren contient des fissures naturelles comme le puits condamné (Dead-end shaft), le puits de Warren (Warren’s shaft) et la ligne de séparation entre la dolomite dure (hard dolomite) et le calcaire mou (soft limestone), mais ces fissures naturelles ne communiquent pas entre elles, elles ne peuvent donc pas aboutir à la forme finale des tunnels diagonal et horizontal. Selon Ronny Reich, la forme de ces tunnels est creusée par les hommes en suivant une partie des fissures naturelles. L’objectif de ces tunnels est de créer un accès souterrain à la piscine taillée dans la pierre, près de la source de Gihôn.

Deuxièmement, l’archéologue Ronny Reich propose une autre datation du système d’eau. Le schéma de la nouvelle théorie (the New Theory) montre qu’à l’époque de l’âge du bronze moyen II (18e–17e siècle av. J.-C.) le tunnel horizontal a suivi la couche du calcaire mou (soft limestone) pour arriver à la piscine taillée dans la pierre. À partir du 8e siècle av. J.-C., les Israélites ont élargi le tunnel horizontal en creusant sur la dolomite dure (hard dolomite), cet élargissement du tunnel horizontal passe à côté du puits de Warren comme on a vu aujourd’hui. Il semblerait que cette partie de tunnel creusée au 8e siècle av. J.-C. pourrait conduire à la piscine mais les travaux effectués n’ont pas été achevés.

Aujourd’hui le visiteur doit monter un escalier pour continuer sa visite dans la grotte du sud, puis il emprunte un court tunnel qui conduit à la piscine. Pourquoi cet élargissement du tunnel horizontal est-il inachevé? Selon la thèse de Ronny Reich et Eli Shukron, la partie du tunnel creusée au 8e siècle av. J.-C. est abandonnée parce que le tunnel VIII (le tunnel d’Ézéchias) est achevé. Une fois que ce tunnel, qui conduit l’eau de la source de Gihôn à la piscine de Siloé, commence à fonctionner, le système d’eau de Warren n’est plus utilisé. L’eau dans le canal II et le tunnel III est asséchée parce que le niveau du sol des tunnels IV, VI, VIII est plus bas que celui du canal II et du tunnel III.

En s’appuyant sur la découverte de Charles Warren et de ses successeurs, l’ancienne théorie considère que (1) le puits de Warren est un véritable puits servant à puiser l’eau de la source de Gihôn et (2) ce puits est utilisé par les soldats de David pour pénétrer dans la ville des Jébuséens, puis la conquérir vers l’an 1.000 av. J.-C.

Selon le deuxième livre de Samuel, avant la conquête de Jérusalem par David vers l’an 1.000 av. J.-C., la ville de Jérusalem était une ville des Jébuséens. Pour accéder à l’eau de la source de Gihôn, les Jébuséens ont creusé un tunnel et une piscine taillée dans la pierre près de la source de Gihôn. Selon DEB, “Les Jébuséens furent sans doute les premiers à connecter directement la source de Gihôn à la ville par l’intermédiaire d’un canal ou d’un tunnel (2S 5,8), (DEB, art. Gihôn). Le deuxième livre de Samuel rapporte qu’après avoir régné sur Judas à Hébron “sept ans et six mois” (2S 5,5), “le roi (David) et ses hommes marchèrent sur Jérusalem contre les Jébuséens qui habitaient le pays” (2S 5,6a). David dit en 2S 5,8a: “Quiconque frappera le Jébuséen doit atteindre le canal.” Si le mot hébreu “sinnôr” porte le sens de “canal”, ce serait le tunnel creusé dans la colline de Jérusalem pour descendre à la piscine. Cependant, le premier livre des Chroniques parle de ce fait sans évoquer le terme “canal” en 1Ch 11,6: “Et David dit: ‘Quiconque frappera le premier un Jébuséen deviendra chef et prince.’ Joab, fils de Çeruya, monta le premier et devint chef.”

Aujourd’hui avec les découvertes récentes, les archéologues  Ronny Reich et Eli Shukron ont proposé une nouvelle théorie: (1) Le puits de Warren n’a jamais été utilisé comme un puits pour puiser d’eau, (2) les soldats de David ne sont pas entrés dans la ville de Jérusalem par le  puits de Warren parce que ce puits à cette époque était invisible et inaccessible.

   5) Ronny Reich et Eli Shukron (depuis 1995)

À partir de 1995, les fouilles aux alentours de la source de Gihôn ont été reprises par les deux archéologues: Ronny Reich et Eli Shukron, sous la direction de l’Autorité des Antiquités d’Israël (Israel Antiquities Authority). Ils ont découvert des vestiges des deux tours. La première  tour se trouve au-dessus de la source de Gihôn pour la protéger, c’est “la tour de la source” (the Spring Tower). La deuxième tour se trouve à côté de la piscine taillée dans la pierre (Rock-Cut Pool), c’est “la tour de la piscine” (the Pool Tower). Les vestiges découverts de ces deux tours sont indiqués par la couleur rouge sur le plan horizontal du système d’eau ci-dessus. Avec les objets trouvés au cours d’excavations, Ronny Reich et Eli Shukron proposent une nouvelle théorie du système d’eau de Warren, présentée sur le schéma plus haut, relative aux points suivants:

- Le puits de Warren n’a jamais été utilisé comme un puits pour puiser d’eau de la source de Gihôn. La raison est que ce puits est une fissure naturelle de sinkhole (doline, entonnoir) et sa forme un peu courbée ne permet pas de puiser l’eau au fond du puits par un seau attaché à une corde.

- Les soldats de David ne sont pas entrés dans la ville des Jébuséens par le puits de Warren pour conquérir la ville de Jérusalem vers l’an 1.000 av. J.-C., parce qu’au temps des Jébuséens ce puits est inconnu et invisible. Le tunnel horizontal des Jébuséens passe au-dessus de ce puits qui est formé par une fissure naturelle et entouré par le rocher (voir le puits de Warren sur le schéma de la nouvelle théorie).

- Les vestiges des deux tours (la tour de la source et la tour de la piscine), permettent de reconstituer le rempart de l’époque des Jébuséens comme l’illustration suivante:

http://www.biblewalks.com/Sites/Gihon.html
 
Les remparts de la ville s’étendaient dans la vallée du Cédron pour protéger la source de Gihôn. La tour plus bas et à droite est la tour de la source de Gihôn. Cette source se trouve en dessous de cette tour. La fortification à gauche est la tour de la piscine qui était une réserve d’eau de la ville. Ces tours et ces remparts sont datés de l’âge du bronze moyen II (18e–17e siècle av. J.-C.). Le canal II et le tunnel III ont été construits un peu avant les tours de protection. Ce complexe de fortification et la piscine ont été construits par les Jébuséens.

Les fouilles de Ronny Reich et Eli Shukron autour de la source de Gihôn et dans la vallée du Cédron ont permis de trouver des vestiges de la deuxième muraille au sud de la vallée du Cédron. Il pourrait donc exister une deuxième muraille de l’époque d’Ézéchias qui incluait le canal II dans la muraille de la ville. La tour de la source de Gihôn devient une partie de cette muraille. Voici un schéma reconstitué de la deuxième muraille de la Cité de David.

Illustration prise dans l’article de Hershel SHANKS, “Everything You Ever Knew About Jerusalem Is Wrong (Well, Almost)”, BAR 25-6 (1999) 27.

On peut illustrer la deuxième muraille de Jérusalem qui a été construite à l’époque du roi d’Ézéchias ainsi:

Hershel SHANKS, “Everything You Ever Knew About Jerusalem Is Wrong (Well, Almost)”, BAR 25-6 (1999) 23.

Légende des deux illustrations ci-dessus:

- Channel II (Siloam Channel): Le canal II (le canal de Siloé)
- City of David: La Cité de David
- Gihon Spring: La source de Gihôn
- Hezekiah’s Tunnel: Le tunnel d’Ézéchias
- Inner wall (extant remains): La muraille intérieure (les vestiges existants)
- Kidron Valley: La vallée du Cédron
- Outer wall (extant remains): La muraille extérieure (les vestiges existants)
- Pool Tower: La tour de la piscine
- Pool: La piscine
- Siloam Pool: La piscine de Siloé
- Stepped-Stone Structure: La structure de pierre en escalier
- Temple Mount: Le Mont du Temple
- Tower (built over Gihon Spring): La tour de la source (construite au-dessus de la source de Gihôn)
- Warren’s Shaft System: Le système du puits de Warren

Après la chute du royaume du nord en 701 av. J.-C, les habitants du royaume d’Israël se sont réfugiés à Jérusalem. Ils se sont installés sur la colline à l’ouest de la Cité de David, cette colline se situe entre la vallée du Tyropéron et la vallée de la Géhenne (la vallée de Hinnom). La ville de Jérusalem s’est développée et le roi Ézéchias a élargi la muraille ouest de la ville. Le vestige ci-dessous de la muraille d’enceinte de la ville de Jérusalem datée à l’époque du roi Ézéchias est une partie du rempart de la ville de Jérusalem au 8e siècle av. J.-C. De nos jours le vestige de cette muraille se trouve dans le quartier juif de la vieille ville de Jérusalem.

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 12/2007

Un plan à côté de ce vestige indique sa place dans l’ensemble de la muraille d’enceinte de la ville de Jérusalem à l’époque d’Ézéchias et celle d’aujourd’hui. Sur le plan ci-dessous, le Nord est à gauche.

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 12/2007

Légende:

■ Tombs: Les tombeaux
▲ Pottery Shards: Les tessons de poterie
First Temple Wall: La muraille du premier Temple
▬ Turkish wall: La muraille turque
‒ ‒ ‒ First Temple Period Assumed Wall: La muraille  présumée de la période du premier Temple

Les explications selon l’ordre alphabétique anglais:

- Broad Wall: La muraille d’enceinte
- City of David: La Cité de David
- Gihon Spring: La source de Gihôn
- Hezekiah’s Tunnel: Le tunnel d’Ézéchias
- Hinnom Valley: La vallée de Hinnom
- Israelite Tower: La tour israélite
- Kidron Valley: La vallée du Cédron
- Mount of Olives: Le Mont des Oliviers
- Ophel: (La colline de) l’Ophel
- Siloam Pool: La piscine de Siloé
- Temple Mount: Le Mont du Temple
- Transversal Valley: La vallée transversale
- Warren’s Shaft: Le puits de Warren
- Western Hill: La colline occidentale
- You are here: Vous êtes ici

Le schéma ci-dessous indique le vestige de la muraille, la source de Gihôn, le tunnel d’Ézéchias et les deux piscines de Siloé au sud-ouest de la Cité de David. On peut ajouter une deuxième muraille qui se trouve à l’est de la Cité de David. Cette muraille inclut la source de Gihôn et le canal de Siloé (le canal II) à l’intérieur du rempart de la ville (voir la deuxième muraille sur l’illustration plus haut).

http://www.generationword.com/jerusalem101/24-broad-wall.html

Selon ce schéma, la petite piscine de Siloé à la sortie du tunnel d’Ézéchias d’aujourd’hui est une partie du tunnel qui continue jusqu’à la grande piscine de Siloé, cette dernière se situe un peu plus au sud.

   6) La réalisation des tunnels près de la source de Gihôn

En l’an 2000, les archéologues Ronny Reich et Eli Shukron ont proposé une hypothèse des étapes de la réalisation des tunnels autour de la source de Gihôn et de la piscine taillée dans la pierre (Rock-Cut Pool). Ces tunnels sont dénommés par le père Louis-Hugues VINCENT, O.P.: Tunnel IV, tunnel V, tunnel VI, tunnel VII et tunnel VIII (le tunnel d’Ézéchias). Selon Ronny Reich et Eli Shukron, ces tunnels ont été creusés sous le règne du roi Ézéchias dans le projet de faire un long tunnel pour conduire l’eau de la source de Gihôn vers la piscine de Siloé. (Voir Ronny REICH; Eli SHUKRON, “The System of Rock-Cut Tunnels near Gihon in Jerusalem Reconsidered” RB 107-1 (2000) 5-17).

Les trois étapes de la réalisation des tunnels sont présentées par Ronny Reich et Eli Shukron selon les six schémas ci-dessous:

REICH, Ronny; SHUKRON, Eli, “The System of Rock-Cut Tunnels near Gihon in Jerusalem Reconsidered” RB 107-1 (2000) p. 11)

Explication:

Le système des tunnels taillés dans la pierre (The system of Rock-Cut tunnels)
Le puits de Warren (Warren’s Shaft)
La salle ronde (Round Chamber)

Les tunnels sont indiqués par les chiffres romains:
Les tunnels II, III (schéma no 1)
Le tunnel VII (schéma no 2)
Les tunnels IV, V (schéma no 3)
Le tunnel VIII (schéma no 4)
Le tunnel VI (schéma no 3 et no 5)

+ Les trois étapes dans l’ordre de creusement sont les suivantes:

   - Étape 1: Creusement du tunnel IV (et les tunnels VII, V)

Le tunnel IV relie le puits de Warren à la piscine. Notons que la première partie de ce tunnel est appelée le tunnel VI, (voir le schéma no 3) parce que cette partie va rejoindre la source de Gihôn (voir schéma no 5).

Au 8e siècle av. J.-C., les Israélites ont commencé à creuser le tunnel IV à partir du fond du puits de Warren. La partie du tunnel, appelée le tunnel VII (schéma no 2), est abandonnée à cause des fissures dans la pierre qui peuvent causer des fuites d’eau dans le tunnel. Ils ont contourné le tunnel VII, puis ils ont orientés le tunnel IV vers la piscine (schéma no 3). Pour une raison inconnue, ils ont creusé le tunnel V et puis se sont arrêtés après un tournant de 90 degrés vers le sud (schéma no 3).

Dans le tunnel IV, on voit deux tentatives de faire un tunnel orienté vers la source de Gihôn. La dernière partie du tunnel IV est creusée par deux équipes: l’une qui continue à creuser dans le tunnel IV vers la piscine (au sud), l’autre équipe creuse dans le sens inverse de la piscine vers le nord. Le point de rencontre des deux équipes est à 3 m de la piscine (voir les deux flèches du plan no 4).

Quand le tunnel IV est achevé, l’eau arrive jusqu’au fond du puits de Warren via le canal II, le tunnel III et la piscine. Cependant, le puits de Warren n’est pas véritablement utilisé comme un puits mais l’eau dans le tunnel IV est utilisée comme un nivellement pour mesurer le niveau de l’eau au cours de la réalisation du tunnel VIII (tunnel d’Ézéchias).

   - Étape 2: Creusement du tunnel VIII   

Après avoir fini le tunnel IV, les Israélites ont creusé un long tunnel de 530 m pour amener l’eau de la source de Gihôn à la piscine de Siloé. Le creusement du tunnel IV n’est qu’une préparation pour faire le tunnel VIII. Face à la menace des troupes assyriennes, le roi Ézéchias a fait faire le tunnel VIII pour sécuriser la ville de Jérusalem en matière d’eau. Même si la source de Gihôn et la piscine près de la source sont protégées par les tours (la tour de la source et la tour de la piscine) la position de ces tours qui se trouvent presque au fond de la vallée du Cédron reste un point faible de la ville. Il est nécessaire de creuser le tunnel VIII pour conduire l’eau vers la piscine de Siloé qui se trouve de l’autre côté de la Cité de David au sud-ouest.

   - Étape 3: Creusement du tunnel VI

Une fois le tunnel VIII achevé, les Israélites ont complété le nouveau système en creusant le tunnel VI qui relie le tunnel IV à la source de Gihôn (schéma no 5). Dans le tunnel VI, on voit trois fausses directions avant d’atteindre la source de Gihôn. Le niveau du tunnel IV et VI est plus bas que le canal II et le tunnel III. C’est pour cela qu’une fois que l’eau commence à couler dans le tunnel VI pour alimenter le tunnel VIII, le canal II et le tunnel III sont tout le temps à sec. Aujourd’hui on peut visiter le canal II et le tunnel III à pied sec. Par contre, l’eau coule toujours dans les tunnels VI et  VIII (le tunnel d’Ézéchias). La partie du tunnel qui lie le tunnel VI et le tunnel VIII est appelée le tunnel VI par le Père Vincent (voir schéma no 3). Il existe trois blocages en pierre à l’entrée du (1) tunnel IV, (2) tunnel VII et (3) du puits de Warren (voir schéma n. 5 et 6). Ces barrières permettent d’orienter l’eau du tunnel VI vers le tunnel VIII.

III. Les photos et explications des sites

Cette partie expose quelques photos conformément au parcours de visite du système d’eau aujourd’hui: (1) L’entrée du tunnel secret, (2) La partie diagonale du tunnel, (3) La partie horizontale du tunnel, (4) Le puits de Warren, (5) La grotte du nord et la grotte du sud, (6) L’entrée de la tour de la piscine (Pool Tower), (7) La piscine taillée dans la pierre (Rock-Cut pool), (8) La tour de la piscine.

   1) L’entrée du tunnel secret

http://blog.bibleplaces.com/2006_09_01_archive.html

Un escalier en colimaçon conduit au niveau inférieur:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

http://www.biblewalks.com/Sites/Gihon.html#GihonSpring

Le couloir qui conduit au tunnel diagonal:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

La voûte à l’entrée du tunnel diagonal:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

L’ancienne entrée du système d’eau:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

L’entrée est couverte par des dalles de pierre en forme de V:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

   2) La partie diagonale du tunnel

Dans le tunnel diagonal, il y a un escalier qui descend jusqu’au tunnel horizontal:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

La fin de l’escalier termine la partie diagonale et ensuite commence la partie horizontale du tunnel:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 09/2007

   3) La partie horizontale du tunnel

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 09/2007

La fin de la partie horizontale du tunnel est équipée d’une barrière au milieu du tunnel pour sécuriser la circulation. C’est  un support pour les visiteurs parce que le sol en pierre est souvent mouillé:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Quelques dernières marches pour approcher le puits de Warren:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Vue de l’escalier depuis le puits de Warren:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

   4) Le puits de Warren

La bouche du puits de Warren est de 9,14 m (30 ft) en dessous de la Cité de David. La profondeur du puits est 13,8 m (45 ft). Sur la photo, le puits de Warren est à gauche. L’escalier à droite sert à monter à la grotte naturelle:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Le puits de Warren n’est pas l’objectif du tunnel, parce que le tunnel passe à côté de ce puits:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Voici l’ouverture du puits de Warren, ce puits est une fissure naturelle dans la pierre:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Le fond du puits de Warren vu du tunnel lV:

http://www.cityofdavid.org.il/en/archeology/

La lumière orange éclaire le fond du puits de Warren, vu du tunnel IV. L’eau de la source est visible dans la partie inférieure de la photo. Un bloc de pierre empêche l’eau de couler vers le fond du puits de Warren, ce blocage permet d’orienter l’eau vers le tunnel VIII (le tunnel d’Ézéchias).

   5) La grotte du nord et la grotte du sud

À la fin du tunnel horizontal se trouvent les deux grottes naturelles: la grotte du nord et la grotte du sud. La grotte naturelle du nord, qui est au-dessus du puits de Warren, a une sortie sur la colline de l’Ophel et elle est bouchée. Ce blocage est au milieu de la photo ci-dessous:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Voici une vue rapprochée de ce blocage:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 09/2007

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 09/2007

Pour accéder à la grotte du sud, les visiteurs doivent monter un escalier:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Et voici le fond de la grotte du sud:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

L’avantage est la proximité de la source d’eau de Gihôn, ces grottes sont habitées par les hommes à l’époque de l’âge du bronze ancien I (3.400–3.100 av. J.-C.).

   6) L’entrée de la tour de la piscine (Pool Tower)

De la grotte du sud, il y a un court tunnel qui conduit à la piscine taillée dans la pierre et le vestige de la tour de la piscine:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

   7) La piscine taillée dans la pierre (Rock-Cut pool)

Sur la photo ci-dessous, les visiteurs se tiennent au fond de la piscine taillée dans la pierre. Le mur derrière les visiteurs est la pierre taillée. Les blocs de pierre se trouvent au fond de la piscine et à côté de la salle ronde (Round Chamber) qui est visible une partie en bas de la photo:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

La photo ci-dessous montre la salle ronde (Round Chamber) de la piscine taillée dans la pierre (Rock-Cut pool). En haut de la photo est le tunnel III qui est relié au canal II. L’ouverture en bas et à gauche de la photo est le début du tunnel IV:

Cette photo est prise dans l’article de Ronny REICH et Eli SHUKRON, “The History of the Gihon Spring in Jerusalem” LEVANT 36 (2004) p. 215.

Les deux photos de la salle ronde ci-dessous montrent qu’elle est la partie la plus profonde de la piscine taillée dans la pierre. Le tunnel IV est au fond de la salle ronde. Le tunnel III est à droite du tunnel IV, cependant le tunnel III est invisible sur les photos parce qu’il se trouve dans la partie étroite de la salle ronde (voir le plan horizontal ci-dessus).

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

Il semble que cette piscine ne soit pas un réservoir mais c’est un puits pour puiser l’eau parce que le fond de la salle ronde est au même niveau que le tunnel III qui conduit l’eau de la source de Gihôn à la piscine. (Voir Ronny REICH; Eli SHUKRON, “The System of Rock-Cut Tunnels near Gihon in Jerusalem Reconsidered” RB 107-1 (2000) p. 7).

La salle ronde en lumière:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 10/2014

La masse de pierre sur la photo suivante est le fondement de la tour de la piscine. La piscine est à gauche de cette photo:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 09/2007

   8) La tour de la piscine

Voici le vestige de la tour de la piscine taillée dans la pierre, en 2007:

Photo de Joseph Lê Minh Thông, 09/2007

Et en 2011:

https://www.flickr.com/photos/abettera-photos/5511411837/in/photostream/ en 02/2011

Cette tour qui protège la piscine était construite par les Cananéens à l’époque du bronze moyen II (18e–17e siècle av. J.-C.).

IV. Les objets autour de la source de Gihôn

En 2004, Ronny Reich et Eli Shukron ont donné une liste des tessons de poterie trouvés dans les fouilles autour de la source de Gihôn dans un rayon de 15 m à l’ouest, à l’est et au sud de la source. (Voir Ronny REICH; Eli SHUKRON, “The History of the Gihon Spring in Jerusalem” LEVANT 36 (2004) 211-223). Les tessons de poterie trouvés sont présentés selon les périodes et l’estimation en pourcentage comme suit:

Ronny REICH; Eli SHUKRON, “The History of the Gihon Spring in Jerusalem” LEVANT 36 (2004) p. 221.

Période                                  % Poterie (estimation)
(Period)                                  % pottery (estimate)

Bronze ancien (Early Bronze)
Bronze moyen (Middle Bronze)
Bronze récent (Late Bronze)
Fer I (Iron I)
Fer II (Iron II)
Perse (Persian)
Hellénistique ancien (Early Hellenistic)
Hellénistique récent (Hasmonéen). Later Hellenistic (Hasmonean)
Romain ancien (Hérodien). Early Roman (Herodian)
Romain récent (Late Roman)
Byzantine (Byzantine)
Arabe classique (Early Muslim)
Croisade (Crusader)
Mamelouk, Ottomane (Mamluk, Ottoman)

Les périodes de 0% de tesson de poterie indiquent l’absence d’activité humaine autour de la source de Gihôn.

La partie suivante présente quelques objets à l’époque du fer II (900–586 av. J.-C.): (1) L’inscription sur le bol, (2) Les céramiques de la fin du premier Temple, (3) Le sceau du roi, (4) La bulle de Bethléem trouvée près de la source de Gihôn.

   1) L’inscription sur le bol

http://www.biblewalks.com/Sites/Gihon.html#GihonSpring

Un tesson de poterie d’un bol avec inscription, trouvé à la source de Gihôn est daté du  8e–7e siècle av. J.-C., probablement entre les règnes d’Ézéchias et Sédécias. L’inscription sur ce bol est incomplète avec les lettres en hébreu ancien: “ryhu bn bnh” qui peut se lire: “Zacharie, fils de Bennaya.” Ce nom se trouve dans le deuxième livre des Chroniques en 2Ch 20,14: “Au milieu de l’assemblée, l’Esprit de Yahvé fut sur Yahaziel, fils de Zekaryahu, fils de Bennaya, fils de Yeïel, fils de Mattanya le lévite, l’un des fils d’Asaph.”

   2) Les céramiques de la fin du premier Temple

Quelques lampes à huile, poignées cassées et figurines féminines ont été trouvées sur la couche du sol de la fin de la période du premier Temple.

http://www.biblewalks.com/Sites/Gihon.html#GihonSpring

   3) Le sceau du roi

http://www.biblewalks.com/Sites/Gihon.html#GihonSpring

La poignée sur la photo ci-dessus contient un sceau royal qui a été apposé sur des pots avec les lettres en hébreu: LMLK (L’melekh), ce qui signifie “appartenant au roi”. La datation de ce type de sceau royal se situe autour du règne du roi Ézéchias.

   4) La bulle de Bethléem trouvée près de Gihôn

http://www.biblewalks.com/Sites/Gihon.html#GihonSpring

Les trois lignes de l’inscription en hébreu ancien peuvent se traduire ainsi en hébreu moderne:


Une bulle est un morceau d’argile qui a été utilisé pour sceller un document ou un objet. La bulle porte l’empreinte du sceau de la personne qui a envoyé le document ou l’objet. L’intégrité de la bulle prouve que le document ou l’objet n’a pas été ouvert par une personne non autorisée.

La découverte de cette bulle de Bethléem à proximité de la source de Gihôn a été rapportée par l’Autorité des Antiquités d’Israël (Israel Antiquities Authority) en mai 2012: “Le premier objet ancien constituant la preuve tangible de l’existence de la ville de Bethléem, qui est mentionnée dans la Bible, a été découvert récemment à Jérusalem. Une bulle mesurant 1,5 cm a été trouvée au cours du criblage de terre dégagée de fouilles archéologiques menées par l’Autorité des Antiquités d’Israël dans la Cité de David.” (“The first ancient artifact constituting tangible evidence of the existence of the city of Bethlehem, which is mentioned in the Bible, was recently discovered in Jerusalem. A bulla measuring c. 1.5 cm was found during the sifting of soil removed from archaeological excavations the Israel Antiquities Authority is carrying out in the City of David.”) 

Selon le directeur des fouilles Eli Shukron, “Il semble que la septième année du règne d’un roi (on ne sait pas si le roi visé ici est Ézéchias, Manassé ou Josiah), un envoi a été expédié de Bethléem au roi à Jérusalem. La bulle que nous avons trouvée appartient au groupe de bulles ‘budgétaires’ – ce sont des bulles administratives utilisées pour sceller les expéditions d’impôt remis au Royaume de Juda à la fin du 8e et au début du 7e siècle av. J.-C. La taxe aurait pu être versée sous forme d’argent ou de produits agricoles comme le vin ou le blé”. Shukron souligne que “c’est la première fois que le nom de Bethléem apparaît en dehors de la Bible, dans une inscription de l’époque du premier Temple, ce qui prouve que Bethléem était bien une ville dans le royaume de Juda, et peut-être aussi dans des périodes antérieures.” 

Le nom Bethléem apparaît pour la première fois dans la Bible en Gn 35,19-20. Ces versets relatent la mort de Rachel: “19 Rachel mourut et fut enterrée sur le chemin d’Éphrata – C’est Bethléem. 20 Jacob dressa une stèle sur son tombeau; c’est la stèle du tombeau de Rachel, qui existe encore aujourd’hui” (Gn 35,19-20).

V. Conclusion

Selon la thèse des archéologues Ronny Reich et Eli Shukron, le système d’eau autour de la source de Gihôn a été réalisé en deux étapes.

1) La première étape datée de l’âge du Bronze Moyen II (18e–17e siècle av. J.-C.). Le système d’eau de cette étape comprend le tunnel diagonal, le tunnel horizontal, la piscine taillée dans la pierre (Rock-Cut pool), le tunnel III et le canal II, ce dernier se relie à la source de Gihôn. Un peu plus au sud du canal II, le tunnel III est creusé pour conduire l’eau du canal II à la piscine taillée dans la pierre. Les Cananéens ont construit deux tours pour protéger le système d’eau: la tour de la source de Gihôn et la tour de la piscine. Le puits dit “le puits de Warren” n’est pas connu à cette étape, parce que ce puits est une fissure naturelle qui se trouve au milieu de la masse du rocher, il est donc invisible et inaccessible aussi bien par-dessus que par dessous (voir “le puits de Warren” sur le plan de la nouvelle théorie).

2) La deuxième étape du système est datée vers 8e siècle av. J.-C. Pour une raison inconnue, les Israélites ont décidé de creuser sur la couche de la dolomite dure à la fin du tunnel horizontal (près des grottes naturelles). En creusant, ils ont trouvé par hasard un puits qui est une fissure dans la pierre. Le tunnel passe à côté de ce puits appelé “le puits de Warren”. Ce puits n’est donc pas le but des creuseurs. On ne sait pas pourquoi cette entreprise d’élargissement du tunnel s’était arrêtée quelques mètres après le puits de Warren. Il est possible qu’un autre projet important ait été achevé: c’est le tunnel VIII, de 533 m de long, dit le tunnel d’Ézéchias. Ce long tunnel conduit l’eau de la source de Gihôn à la piscine de Siloé qui se situe de l’autre côté de la Cité de David au sud-ouest. Une fois que le tunnel VIII a fonctionné, le système d’eau de Warren est hors d’usage, parce qu’il n’y a plus d’eau dans le canal II, le tunnel III et la piscine, en raison du niveau du tunnel VI et VIII qui est plus bas que celui du canal II et du tunnel III.

En 1911–1912, le Père dominicain Louis-Hugues Vincent de l’École Biblique et Archéologique Française de Jérusalem a minutieusement enregistré le système d’eau de Warren. Il a numéroté tous les canaux et les tunnels dans le système par les chiffres romains: Le canal I (voir le plan dans l’article: “Le système d’eau lié à la source de Gihôn et à la piscine de Siloé”). Le canal II et les tunnels III, IV, V, VI, VII, VIII (voir le plan du système d’eau dans cet article). On parle peu des tunnels V, VII, parce qu’ils sont abandonnés (voir ces tunnels dans la partie: “6) La réalisation des tunnels près de la source de Gihôn”).

Dans l’article suivant, nous aborderons les deux longs conduits d’eau: le canal II (le canal des Cananéens) et le tunnel VIII (le tunnel d’Ézéchias).



Bibliographie

ONLINE:
+ Le système d’eau de Warren
   - “Warren’s Shaft”
   - “Canal de Warren”,

ARTICLES
JACOBSON, David M., “Charles Warren: An Appraisal of his Contribution to the Archeology of Jerusalem”, Strata 27 (2009) 31-61.
KLEVEN, Terence, “Up the Warterspout. How David’s General Joab Got Inside Jerusalem”, BAR 20-4 (1994) 34-35.
REICH, Ronny; SHUKRON, Eli, “Light at the End of the Tunnel” BAR 25-1 (1999) 22-33 and 72.
REICH, Ronny; SHUKRON, Eli, “The History of the Gihon Spring in Jerusalem” LEVANT 36 (2004) 211-223.
REICH, Ronny; SHUKRON, Eli, “The System of Rock-Cut Tunnels near Gihon in Jerusalem Reconsidered” RB 107-1 (2000) 5-17.
SHANKS, Hershel, “Everything You Ever Knew About Jerusalem Is Wrong (Well, Almost)”, BAR 25-6 (1999) 20-29.
SHANKS, Hershel, “I Climbed Warren’s Shaft (But Joab Never Did)”, BAR 25-6 (1999) 30-35.
SINGER-AVITZ, Lily, “The Date of the Pottery from the Rock-Cut Pool Near the Gihon Spring in the City of David, Jerusalem” ZDPV 128 (2012) 10-14.
VINCENT, Louis-Hugues, “Chronique: Les récentes fouilles d’Ophel”, RB 20 (1911) 566-591; RB 21 (1912) 86-111; 424-453; 544-574.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire